Actualités

Avant première : expo art animalier

Les 13, 14 et 15 avril 2018, une exposition-vente d’art animalier couplée à (...)

Saint Hubert 2017

La Saint Hubert de l’équipage se déroulera le samedi 4 novembre. La messe (...)

Mémoire des Equipages

La société de Vènerie a récemment créé un nouveau site internet regroupant (...)

France 3 : Les Carnets de Julie - Arrêt au Pique Avant

L’émission de France 3 "Les carnets de Julie", présentée les samedis à 16h55 (...)

Visiteurs connectés : 1

81-82 : sur le séjour à Vandenesse

LE DÉPLACEMENT DE VANDENESSE

Après une interruption d’un an, l’Equipage a pu enfin reprendre, en janvier 1981, le chemin du Morvan dont tous ses membres et, bien sûr, son piqueur conservaient la nostalgie.

Le problème n’était pas simple, car c’était un cantonnement complet qu’il nous fallait pour un grand mois… Grâce cependant au sens de l’hospitalité et à la générosité du Comte François de la Roche Aymon, grâce aussi à la gentillesse et à l’esprit de solidarité de ses voisins, et notamment de M. Gerbeault à Nourry et de M. Malcoiffe à La Sauve, l’impossible a pu se réaliser en quelques jours et tout le monde a emménagé au Domaine des Tours, en plein cœur du territoire de chasse mis à notre disposition par les propriétaires fonciers environnants.

ll faut croire que les dieux étaient avec nous car la modestie ne peut nous empêcher de dire que la saison fut magnifique et notre réussite totale : 7 prises en 7 chasses !

Chacun s’en est donc retourné, le cœur un peu gros de ce trop bref intermède, commencé d’une manière inespérée, agréablement poursuivi dans la meilleure ambiance grâce à la compréhension de tous - que dire, par exemple, de l’inépuisable complaisance de M. Strieska, régulièrement "envahi" à presque toutes les chasses… - et à la bienveillance de tous les exploitants qui nous ont laissé le passage sur leurs domaines, et enfin terminé en fanfare chez M. Guy Laporte, à Abon avant les adieux nocturnes de la trompe de Pierre Berthier à Moulins-Engilbert.

Bref, 1981 aura été une cuvée dont on se souviendra. Elle aura montré combien peut être bénéfique la pratique de la chasse à courre dans un milieu qui lui est généralement favorable, et combien il est réconfortant de voir autant d’entraide, de solidarité et de compréhension autour de soi.

Nous reviendrons donc : impossible, après cela, de faire autrement…

Répondre à cet article