Actualités

Vidéo des années 60

Après avoir vu les photos de Jean de Roüalle, Hubert Colladant et leurs (...)

Chasses annulées jusqu’à la fin de saison

Le 16 mars 2020 Ci-dessous la demande de la Société de Vènerie de suspendre (...)

Saint Hubert 2019 : un siècle de vènerie pour le Pique Avant Nivernais

Le vendredi 25 octobre, à 20h30 en l’Abbatiale de la Charité sur Loire, un (...)

Trompes en Bertranges

L’année 2019 est encore une année riche en événements pour nos deux jeunes (...)

Visiteurs connectés : 2

Chasse du 12 décembre 1981

Rendez-vous à la Grande Mare à 11 heures. Au rapport Pierre Rabouteau donne 3 cerfs, dont un dix-cors au Rond de l’Egaré, près des Forts.

Avec six rapprocheurs, les animaux sont attaqués tout de suite.

Les rapprocheurs sont arrêtés sur le dix-cors et une troisième tête à la route du Carrage.

Les hardes sont découplées sur cette voie à 12h10.

Les chiens s’enfoncent vers les communaux de Chaulgnes où les cerfs se séparent. Le dix-corps maintenu par 40 chiens, revient sur son contre : route du Carrage, fait le tour du rond de l’Egaré par son enceinte d’attaque, saute la route des Ducs de Nevers, route départementale de Saint-Aubin-les-Forges, contourne les Brûlés, route de Passy, sommière des Forêts, route de la Mare l’Ourdon, passe la route des Forêts près du Rond Saint-Hubert, descend la coupe à blanc où il livre une harde. Les chiens très sages, relancent leur cerf, qui saute la sommière de la Mare Chabrol, longe la route Saint-Hubert, rentre dans la parcelle 12 qu’il traverse, saute la route de la Mare l’Ourdon, rentre dans les bois Simmoneau, traverse les Colombiers, saute la route Neuve, route départementale des Ponts de Beaumont à Saint-Aubin, débûche vers Sauvage, franchit la Nièvre, passe derrière Beaumont-la-Ferriere, rentre dans la forêt de Prémery, saute la route départementale de Prémery, rentre dans les bois domaniaux des Bernets, saute la route forestière des Bernets, route des bois communaux de Prémery, saute la route départementale de Chateauneuf et descend vers Premery où il va tenir les abois dans les jardins des premières maisons, il est servi par Monsieur Carrez après trois heures de chasse.

La curée se fait à la Gande Mare.

Les honneurs sont faits à Monsieur A. Bramard.

Chasse magnifique où les chiens ont chassé seuls bien en meute malgré les nombreuses difficultés qu’ils ont rencontrées sur ce parcours inédit.

Répondre à cet article