Actualités

Vidéo des années 60

Après avoir vu les photos de Jean de Roüalle, Hubert Colladant et leurs (...)

Chasses annulées jusqu’à la fin de saison

Le 16 mars 2020 Ci-dessous la demande de la Société de Vènerie de suspendre (...)

Saint Hubert 2019 : un siècle de vènerie pour le Pique Avant Nivernais

Le vendredi 25 octobre, à 20h30 en l’Abbatiale de la Charité sur Loire, un (...)

Trompes en Bertranges

L’année 2019 est encore une année riche en événements pour nos deux jeunes (...)

Visiteurs connectés : 2

Chasse du samedi 19 décembre 1981

Rendez-vous à 11 heures à la Grand Mare.

En raison de la neige, les camions de chevaux n’ont pu prendre la route. La chasse s’est donc déroulée en petit comité.

Comme nous n’avions pas fait le bois à cause du temps, nous avons attaqué à la billebaude.

Les chiens sont mis aux branches derrière la Grand Mare.

En foulant en direction de Villemaigre, après la route des Ducs de Nevers, les chiens attaquent deux cerfs. Ils passent Villemaigre, se dirigent vers Palissonet où ils se déhardent.

Les chiens adoptent une troisième tête qui revient le long de la route de Palissonnet. Il saute la route du Carrage au carrefour du chemin de Villemaigre, prend toutes les futaies le long des communaux, la route des Ducs, évite le dortoir et passe à la roulotte. Il saute la route de Raveau (D179), la route de Passy, la sommière des forêts, la route des forêts, route Saint Hubert, sommière Saint-Vincent, route de la réserve, sommière des Planchards, puis il fait une boucle, sommière des Planchards, route de Murlin, Mirador, sommière des Limousins, bois Lauverjonc et il revient, sommière des Limousins, Mirador, remonte vers le rond des 80 arpents, la route de la réserve, descend vers la petite Bertrange, sommière des Limousins, remonte les futaies le long de la D38, route de la réserve, saute la D38 et rentre dans les bois Bondon. Il livre le change dans la Grande Vente, mais les chiens très sages mettent bas. Ils sont remis à la voie près de la plaine de Sainte Anne, à la sortie de la Grande Vente. Le cerf monte à la Petite Vente ou il livre à nouveau le change, mais sans succès. Il monte dans les bois de Sainte-Anne, rentre dans les sapins derrière chez Bertrand, saute la D38 à la maison forestière, descend à Saint-Vincent, passe à la queue de l’étang en direction de la sommière Saint Vincent. Il remonte sous les gaulis, saute la route St-Hubert près du rond St-Hubert ; Sommière Chabrol, route de la Mare l’Ourdon, longe le périmètre de la forêt, sommière Chabrol, Route des forêts, sommière des forêts. Il bute à la route de Passy. Dans toutes ces futaies il fait double sur double et livre le change, mais les chiens admirables de sagesse maintiennent leur voie.

Le cerf saute la route de la mare l’Ourdon avec 20 m d’avance, route de Passy, il bute à la D179, prend le ruisseau jusqu’à la route St-Hubert, prend cette route, fait 400 mètres à droite dans la futaie revient route St-Hubert, descend aux Cultures, route des Forêts, remonte vers le rond Saint-Vincent, sommière Saint-Vincent, sort sur la route de la réserve, fait une double, descends à Saint-Vincent où il prend l’eau après quatre heures de chasse.

Le cerf est repris vivant avec le bateau et est relâché dans le parc de la Grand Mare.

Chasse magnifique sur un jeune cerf très rusé qui a bien mérité sa grâce.

Pierre Berthier

Répondre à cet article