Actualités

Mémoire des Equipages

La société de Vènerie a récemment créé un nouveau site internet regroupant (...)

Saint Hubert 2016

La Saint Hubert de l’équipage se déroulera le samedi 5 novembre. La messe (...)

France 3 : Les Carnets de Julie - Arrêt au Pique Avant

L’émission de France 3 "Les carnets de Julie", présentée les samedis à 16h55 (...)

Charte du suiveur

En ce début de saison, nous demandons à nos suiveurs réguliers et occasionnels (...)

Visiteurs connectés : 3

Conseils aux suiveurs en automobile

Vous aimez la forêt, vous aimez la chasse, vous aimez les chevaux et les chiens et vous êtes dans une automobile : celle-ci fait du bruit, émet des gaz d’échappement. Elle est toujours agressive dans un milieu naturel et peut effrayer les chevaux, les chiens et l’animal chassé.

Vous souhaitez apprécier le laisser-courre, vous suivrez ces recommandations :

  • Respectez constamment en tout endroit et circonstance le code de la route et le code forestier. Bien évidemment, il ne faut jamais pénétrer dans les cultures ou autres propriétés privées. Les stationnements bilatéraux sont proscrits. Les portières seront fermées dès votre sortie. Il est indispensable de rouler en permanence doucement. Pour être sûr de ne pas vous emballer : rouler fenêtres ouvertes. Vous prendrez l’air et vous ne vous couperez pas de l’environnement naturel.
  • Vous pouvez suivre le laisser-courre en enveloppant en grand et avec précaution soit sur les avants, les arrières ou les côtés selon vos goûts. Vous ne devez pas chercher à vous trouver en plein centre. Si par accident, il vous arrive de vous trouver au milieu des cavaliers ou des chiens, arrêtez votre véhicule, moteur coupé, portières closes et vous ne redémarrez qu’après le départ complet et définitif des chiens et des cavaliers.
    Suivez le plus souvent possible sous le vent. N’hésitez pas à faire à pied quelques centaines de mètres.
    Évitez les bruits inutiles : démarrages et accélérations intempestives, claquements de portières, sonneries et conversations téléphoniques, cris, klaxon.
    Lorsque vous êtes à pied, merci de veiller à ne pas stationner sur un éventuel passage de chiens ou de cavaliers.
  • Le rôle des chiens est capital : ils ont priorité absolue. Ne prenez aucun risque de les gêner et bien entendu de les accidenter.
    Les gaz d’échappement de votre moteur empêchent les chiens de sentir, donc de chasser. Aussi, ne les approchez jamais de près. Prenez garde de ne pas rouler sur le passage de l‘animal, que celui-ci ait simplement traversé un chemin ou qu’il l’ait suivi pendant parfois plusieurs centaines de mètres.
    Ne parlez jamais aux chiens car ils ne comprennent que les voix de ceux qu’ils connaissent. Ne doublez jamais les chiens, qu’ils soient isolés ou derrière un cavalier : vous pouvez les affoler, vous les empêchez d’entendre, donc de rejoindre la chasse. Ils risquent alors de se perdre parfois définitivement et d’être accidentés sur les routes.
  • Les cavaliers, membres de l’équipage ou non, ont priorité. Lorsque vous rencontrez des cavaliers qui sont dans la chasse, arrêtez-vous immédiatement. Lorsque vous rencontrez des cavaliers qui sont hors de la chasse, arrêtez-vous à distance suffisante s’ils écoutent, pour ne pas les gêner par les bruits de votre véhicule. Ne les doublez qu’avec leur acquiescement et toujours très doucement et de préférence au large.
  • Si vous êtes en vue de l‘animal de chasse : arrêtez vous - restez silencieux et immobile - ne le faites pas repartir s’il est arrêté - ne le poursuivez jamais.
    En roulant, prenez toujours garde à ne pas le barrer. Tout manquement à ces principes est contraire aux défenses de l’animal ; il peut provoquer des difficultés pour les chiens et dénature la chasse.
    Au moment de la prise, faites preuve de prudence et de discrétion. Vous témoignerez ainsi votre respect de vrai connaisseur à un animal qui s‘est fièrement défendu et vous faciliterez la délicate mission des responsables de l’équipage qui ont à clore ce dernier acte afin de pouvoir donner aux chiens une indispensable récompense.
  • Rappelez-vous que les ressources de votre moteur vous feront rejoindre rapidement la chasse, et que ce ne sont pas ceux qui roulent le plus vite qui voient et entendent le mieux, bien au contraire.

Vous aurez certainement à cœur de suivre ces recommandations. Et n’oubliez pas de bien garnir vos paniers. Merci et bonne journée.

Philippe-Denis Fée

P.S. Société de Vènerie : Si l’animal se rend à proximité ou dans des habitations de même que dans tout autre lieu interdit à la vènerie, repliez-vous immédiatement en forêt ou au rendez-vous.

Galerie