Actualités

Vidéo des années 60

Après avoir vu les photos de Jean de Roüalle, Hubert Colladant et leurs (...)

Chasses annulées jusqu’à la fin de saison

Le 16 mars 2020 Ci-dessous la demande de la Société de Vènerie de suspendre (...)

Saint Hubert 2019 : un siècle de vènerie pour le Pique Avant Nivernais

Le vendredi 25 octobre, à 20h30 en l’Abbatiale de la Charité sur Loire, un (...)

Trompes en Bertranges

L’année 2019 est encore une année riche en événements pour nos deux jeunes (...)

Visiteurs connectés : 2

Invités à cheval

L’une des traditions très ancrées en vènerie est d’accepter tout cavalier désirant suivre une chasse. Le cavalier a alors le statut d’invité qui lui confère le droit de suivre la chasse tout à fait librement avec, en contrepartie, quelques obligations qui sont souvent plus proches du bon sens que de l’expertise !

Le statut d’invité regroupe en réalité quelques notions qu’il convient de détailler :

  • L’invité "occasionnel" : il n’est pas membre d’un équipage et chasse à courre de façon très occasionnelle. Il faut recommander dans ce cas une tenue de cavalier classique, du type de celle utilisée en concours hippique. Même si ce statut peut dispenser de la redingote d’invité, il faut dans tous les cas proscrire les tenues de randonneur comme les chaps ou la veste huilée et revenir aux fondamentaux : veste, bombe, gants blancs et cravate.
  • L’invité "veneur" : il s’agit du bouton qui se rend dans un autre équipage, après avoir en demandé l’autorisation et confirmé sa venue au maître d’équipage. Il peut porter son gilet et son épingle, mais portera une redingote d’invité (noire, grise ou marine) et des gants blancs. S’il ne possède pas de redingote d’invité, il portera une veste, noire si possible. Il ne prendra ni trompe ni fouet (il faut enlever la flotte), à moins que le maître d’équipage le lui demande.
  • L’invité "régulier" : il s’agit du cavalier, non membre d’un équipage mais qui a l’habitude de suivre régulièrement les chasses. Ce cas est fréquent chez les riverains. Ce statut d’habitué obéit aux mêmes règles que celles déjà citée, mais il faut peut-être en rajouter une. Il est de bon ton, en fin de saison, de faire un geste financier pour un équipage que l’on a suivi plusieurs fois dans la saison. Quand on a la chance de pouvoir suivre un équipage, disons quatre fois ou plus dans la saison, il faut matérialiser sa reconnaissance.



Enfin, quel que soit votre statut d’invité, il ne faut jamais oublier de saluer le maître d’équipage dès votre arrivée et de vous présenter à tous les membres de l’équipage. N’oubliez pas également de ne monter à cheval qu’après les boutons, de rester à l’écart, de ne doubler les membres de l’équipage qu’après y avoir été invité et, dans tous les cas, de vous décoiffer lorsque vous vous trouvez en présence d’une dame.

Source : chassons.com

Ce site propose également un lexique :

Voir en ligne : Pour faire un noeud de vènerie